Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Randonnée et histoire à Quiberon

Dominique Hillion

Dominique Hillion,

Sociétaire de la Société Polymathique du Morbihan,

Sociétaire de la Société Historique et Archéologique de Bretagne,

Président de l'association Presqu'île Histoire de Quiberon,

témoigne :

"Quand randonnée et culture se rencontrent en presqu’île de Quiberon

En randonnant entre la pointe de Conguel et Port-Haliguen, il n’existe pas une centaine de mètres qui n’évoque un souvenir historique plus ou moins douloureux.

Partons de l’extrémité sud de la presqu’île, un banc de rochers découvrant aux grandes marées, porte le nom de « Basse d’Orange ». Est-ce le lieu où est venu naufrager une des caravelles du Prince d’Orange venu au secours de François II, dernier duc de Bretagne, en juillet 1487 ?

Remontons vers le nord, au niveau de la table d’orientation, et retrouvons les fondations d’une batterie construite sous le règne de Louis XIV, vers 1670, et portant deux canons de 12.

Toujours en direction de Port-Haliguen, le premier bois que nous traversons abrite les restes d’une batterie du « Front de mer de Lorient », armée de deux canons de 75mm, érigée peu de temps avant le second conflit mondial et dont des bornes limitaient le périmètre…

Il en va ainsi jusqu’au vieux port de Port Haliguen, le port « des saules blancs », construit par décret impérial entre 1803 et 1810, grâce au personnel d’un camp de prisonniers de guerre et de droit commun établi à Kermorvan.

Depuis plus de dix ans, j’ai toujours autant de plaisir à randonner sur la presqu’île de Quiberon, tant il existe encore de trésors à découvrir."

 

< Retour découverte du patrimone