Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Immersion nature en janvier

Un petit bout de terre à l'extrême pointe de la presqu'île de Quiberon, un petit paradis de tranquillité pour une immersion en pleine nature : la pointe de Conguel vous offre un site d'observation sans pareil pour les oiseaux marins !

L'Huîtrier-pie, le noir et blanc au bec rouge

Voilà un oiseau qui porte bien son nom avec son dos noir et son ventre blanc ! Si vous avez la chance de l’observer avec des jumelles, remarquez ses yeux rouges vifs, tout comme son bec et ses pattes d'un rouge-orangé. En vol, vous le renconnaîtrez avec ses ailes et sa queue blanches bordées de noir.

 

L'huîtier-pie

 

Le Tournepierre, discret et travailleur

Plutôt trapu, ce petit échassier au plumage bigarré, noir, blanc et marron-roux se camouffle parfaitement dans les rochers qu’il arpente à la recherche de petits mollusques.

 

Tournepierre à collier

 

Le Bécasseau, un oiseau tonique !

De loin les plus nombreux sur les côtes quiberonnaises, les bécasseaux vivent en bandes : observez en particulier les bécasseaux sanderling qui vont et viennent sur le sable au gréé des vagues. Un vrai ballet et quelle dextérité dans leur jeux de jambes - pardon... de pattes. Vous allez adorer !

 

L'Aigrette garzette, l'élégante

Impossible de la manquer lorsqu'elle est à la recherche de nourriture à marée basse: son plumage parfaitement blanc et ses longues pattes d'échassière la rendent reconnaissable entre tous les oiseaux. Et, pour parfaire sa silhouette, une longue plume sur la tête lui donne encore plus de grâce.

 

L'aigrette garzette

 

Vous pourrez observer bien d'autres espèces comme le grand gravelot, le pluvier argenté ou le vanneau huppé, mais aussi les canards et les bernaches qui se réfugient davantage dans les vasières au fond de la Baie de Quiberon, sans oublier les mouettes, les goélands et les cormorans, inconditionnels de nos côtes.